Volvo FM

Le champion de la polyvalence offrant une excellente manœuvrabilité et une économie d'exploitation exceptionnelle.

4×2, 6×2, 6×4, 8×2 ou 8×4

D11 ou D13 (de 330 à 500 ch)

Volvo FM, poids réduit
Perte de poids extrême

Ces dix dernières années, de nombreux véhicules ont eu tendance à prendre du poids. Aujourd'hui, bon nombre de tracteurs atteignent un seuil où leur PTAC peut dépasser les 19 tonnes une fois chargés. À ce stade, chaque kilo supplémentaire sur le tracteur réduit la charge utile de 3 kilos, pour équilibrer l'ensemble.

Grâce au programme d'optimisation du poids de Volvo, le tracteur FM standard en configuration 4×2 a perdu du poids, et cela lui réussit. C'est surtout une perte de poids sans compromis, étant donné que le programme est adapté sur mesure selon le champ d'application de chaque véhicule.

Tout le monde ne parle que de prise de poids

« La perte de poids a également des répercussions sur la réduction de la consommation de carburant. En s'approchant de ce seuil, toutefois, les conséquences les plus importantes concernent la charge utile », explique Jonas Odermalm, responsable du secteur. Autant de considérations à ne pas perdre de vue au lancement du programme. « L'un des objectifs était de décaler toute prise de poids liée à la mise en conformité avec l'Euro 6. Le résultat a dépassé toutes les attentes : alors que les autres parlent de prise de poids, nous avons perdu 75 kilos. »

Tout le monde parle de prise de poids ; nous avons perdu 75 kilos

Où étaient les kilos en trop ?

« Nous avons trouvé différentes pistes pour réduire le poids, notamment au niveau du silent-bloc moteur avant, du cadre lui-même, d'une ou deux traverses, ainsi que de la fixation arrière de la cabine. Il s'agit de petites améliorations, avec quelques kilos par-ci par-là. Prises individuellement, elles sont insignifiantes, mais elles finissent par représenter une réduction considérable, une fois additionnées. »

Jonas Odermalm explique ensuite comment cela a été possible. Nous avons dû améliorer les processus de fabrication et assurer un meilleur contrôle de la qualité des matériaux de chaque composant. Ce fut par exemple le cas avec les nouvelles fusées avec leviers d'attaque intégrés.

L'atout de la connaissance

« Nous avons surtout mis à profit notre profonde connaissance des segments de marché. En sachant exactement la manière dont chaque véhicule est conduit, nous pouvons optimiser les critères de conception pour chaque application. » Sur le tableau blanc, Jonas Odermalm a tracé un tableau qui semble inclure n'importe quelle application imaginable avec des poids lourds. Toutefois, pour simplifier, « il est inutile de spécifier une configuration d'essieux tout-terrain pour un véhicule appelé à évoluer sur des routes en parfait état. »

Christer Pehrsson, à la tête d'une société de transport longues distances, prend la parole : « Lorsque l'on est en mesure de calculer précisément les contraintes et les sollicitations sur chaque pièce, une solution standard n'a pas lieu d'être. Cela ne ferait qu'alourdir inutilement les véhicules. Et vous connaissez notre position en matière de sécurité : nous ne laissons rien au hasard. »

À qui cela s'adresse-t-il ?

Selon des études menées par Volvo, un client sur quatre accorde une importance particulière au poids. Autrement dit, ils ont besoin d'une planification rigoureuse pour éviter de dépasser les charges utiles maximales (et les amendes correspondantes). Évidemment, quiconque transporte des matières dangereuses telles que du carburant aura encore plus de raison de surveiller la charge utile.

Christer Pehrsson

75 kilos qui se transforment en 225 kilos

Revenons-en à l'effet d'équilibrage de la remorque sur le tracteur : lorsque le PTAC approche les 19 tonnes, la réduction du poids du nouveau Volvo FM se traduit en trois fois plus de gain potentiel en charge utile. Dans certains cas, cela signifie que la charge utile du nouveau Volvo FM est augmentée de 225 kilos.

« Ainsi, avec d'autres véhicules ayant vu leur poids augmenter par exemple de 150 kilos pour répondre aux exigences de l'Euro 6, certains clients ont peut-être perdu près d'une demi-tonne de charge utile », s'exclame Jonas Odermalm. Christer Pehrsson reprend l'idée en ces termes : « Cela donne un nouvel éclairage sur ce que signifie conduire avec 75 kilos de matériel superflus. »

7
Poids réduit