Volvo FM

Le champion de la polyvalence offrant une excellente manœuvrabilité et une économie d'exploitation exceptionnelle.

4×2, 6×2, 6×4, 8×2 ou 8×4

D11 ou D13 (de 330 à 500 ch)

Charge par essieu du Volvo FM
Le champion
poids lourds

L'augmentation de la charge utile est variable, mais de nombreux essieux supportent désormais au moins une tonne supplémentaire. Cela ouvre de nouvelles perspectives pour des missions de plus grande ampleur et pour l'optimisation du chargement.

Alliés aux hauteurs de châssis rabaissées, les essieux plus robustes permettent de charger des marchandises plus volumineuses et plus lourdes. En outre, les limites réglementaires sont ainsi plus faciles à respecter.

Un châssis plus bas et une charge utile plus élevée que n'importe quel autre véhicule

Essieux et économies

Johan Eknander est un ingénieur qui se passionne pour les configurations d'essieux. Son regard s'éclaire lorsqu'il en parle : « Les configurations d'essieux permettent au client de trouver la solution optimale. Ils peuvent ainsi accepter des missions hors de portée des concurrents, tout en optimisant la rentabilité de celles qu'ils gèrent déjà. Avec ces nouveaux essieux, la configuration idéale peut impliquer de passer d'un essieu double à un essieu simple à l'avant, synonyme d'économies en matière d'investissement, de carburant et d'entretien. »

Le transporteur d'utilitaires

Un éléphant sur un Volvo FMVolvo était déjà réputé pour ses châssis bas, mais avec l'augmentation de la capacité des essieux, c'est tout le véhicule qui gagne en souplesse. Le nouveau porte-voitures en est une excellente illustration. Il allie un châssis très bas à une charge utile accrue à l'avant. Et grâce à sa cabine surbaissée, il tire pleinement parti de sa souplesse lorsqu'il faut charger des utilitaires sur la plate-forme supérieure.

« Le même principe s'applique à un camion-grue nécessitant une superstructure basse et une plate-forme basse pour permettre le chargement d'objets hauts, comme un bateau », ajoute Jonas Odermalm, responsable Volvo pour le secteur de la construction.

Moins de trajets à vide

Jonas Odermalm décrit ensuite les avantages pratiques du renforcement des essieux. « Parfois, vous allez récupérer un conteneur et vous vous apercevez que la charge est répartie de telle manière qu'il n'est pas possible de la transporter sans dépasser la charge utile sur votre essieu avant. Vous devez alors faire le retour à vide. Le risque que cela se produise est maintenant minime, la suspension à lames à l'avant pouvant gérer 10 tonnes. »

Jonas Odermalm

Diminution de la charge

La diminution de la charge est une autre problématique que le renforcement des essieux permet de mieux gérer. Lorsqu'un véhicule circule avec une charge pleine répartie de manière homogène, il n'y a aucun problème. Puis, à mesure que des marchandises sont déchargées de l'arrière, par exemple dans le cas de livraisons sur plusieurs sites, rien ne vient contrebalancer la charge vers la cabine. Il arrive alors que l'essieu avant d'un porteur (ou l'essieu moteur d'un tracteur) se retrouve surchargé.

« Un essieu avant plus robuste optimise la vitesse de chargement et de déchargement. Encore un pas vers davantage de productivité », ajoute Johan Eknander.

Plus bas, plus lourd

Johan Eknander n'a connaissance d'aucun autre véhicule capable de rivaliser avec le châssis bas et la charge utile élevée du nouveau Volvo FM. Il ne semble pas craindre que la concurrence rattrape son retard. « Tout cela a nécessité énormément de travail : des moyeux renforcés, des ressorts plus résistants et de nouveaux critères de conception pour supporter les contraintes et les sollicitations supplémentaires. Nous avons également collaboré avec des fournisseurs pour développer des pneus et des jantes capables d'endosser des charges supérieures avec des profils plus bas. »

Quel type d'exploitant pourra tirer parti de ces progrès ? « Tout type d'exploitant ! Dès qu'il est question de charger un véhicule au maximum, le Volvo FM aura toujours l'avantage », conclut-il.

Découvrir l'intégralité des caractéristiques techniques du châssis

6
Charge par essieu